Formation en journée 3 : La gestion des troubles d'origine médicamenteuse en 1ère ligne de soins : une démarche active - Société Scientifique des Pharmaciens Francophones
Espace membre :Me connecter
Mon panier
0 Outil(s)
Total : 0,00 €

Bilan de la médication

logofinalinscription-bilmedsmallv2_int

Notre catalogue de formations

Notre catalogue de formations

Nos sites de formations

Nos sites de formations

Découvrez-nous en images

280,00 €TVAC
7 chèques formations

Formation en journée 3 : La gestion des troubles d'origine médicamenteuse en 1ère ligne de soins : une démarche active

Prof JM. DOGNE - UNamur, Prof. C. DE VRIESE - ULB, Phienne V. LIEPIN & DR. A. LENOIR - ULiège

Lors de l'évocation d'une plainte à l'officine, il n'est pas toujours aisé de l'analyser et d'orienter correctement le patient. Grâce au DPP, le pharmacien a une vue de l'ensemble de la médication prise par le patient. Parce qu'il est un professionnel du médicament, il est donc bien placé pour tenter de mettre en relation la plainte avec un éventuel effet indésirable d'un médicament.

La survenue d'effets indésirables peut altérer grandement la qualité de vie des patients. Selon la Commission Européenne, ils seraient responsables d'environ 5% des hospitalisa-tions et de près de 200.000 décès par an en Europe, les situant ainsi à la 5ème place des causes de décès survenant à l'hôpital. Lors de la délivrance d'un médicament, le pharma-cien a un rôle important à jouer pour informer le patient sur la prise correcte de son médi-cament (moment de prise, posologie, règles hygiéno-diététiques, …), avec pour objet, entre autres, de minimiser le risque d'apparition d'un effet indésirable et de ses consé-quences parfois désastreuses.

Il ne faut pas oublier la collaboration avec les autres prestataires de soins autour du patient qui a tout son intérêt dans la gestion de ces troubles d'origine médicamenteuse. Dans cette journée de formation, nous passerons en revue quelques effets indésirables fréquemment rencontrés, leurs moyens de prévention, l'attitude à avoir en cas d'apparition et la manière de collaborer avec les autres prestataires de soins pour leur gestion efficace.

Nombre de crédits : 12

Journée 3: La gestion des troubles d'origine médicamenteuse en 1ère ligne de soins : une démarche active