Réaction de Madame Habran à l'article "Test Achats" - Société Scientifique des Pharmaciens Francophones
Espace membre :Me connecter
Mon panier
0 Outil(s)
Total : 0,00 €

Bilan de la médication

logofinalinscription-bilmedsmallv2_int

Notre catalogue de formations

Notre catalogue de formations

Nos sites de formations

Nos sites de formations

Découvrez-nous en images

Réaction de Madame Habran à l'article "Test Achats"

20/05/2019

Cher Pharmacien,

Vous trouverez ci-dessous la réaction du Docteur Habran, suite au récent dossier "Test achats" (TA):

"Voici ma réponse à votre demande de complément d'information concernant l'article de Test Achat « Tartiner ne suffit pas » paru ce 21 mai 2019

Introduction :

-           J'ai essayé d'appeler TA, mais sans succès... j'ai envoyé un e-mail avec toute une série de questions, pour lesquelles je n'ai pas encore eu de retour à ce moment !

Remarques :

-           Nous manquons d'informations précises quant au protocole suivi par TA pour déterminer le FPS (facteur Protection Solaire).

-           Dans le communiqué de presse, TA demande le retrait du spray ISDIN 50+ pour un FPS trop faible (15 à la place de 50+). Cependant le produit a bien été testé par le fabricant lui-même et il a bien le FPS requis de 50+ et le facteur UVA est aussi tout à fait ok.

-           TA ne tient pas compte de tous les ingrédients dans les formulations pour établir son classement des produits.

-           Il est à noter que dans les produits qui occupent les 6 premières places du classement de TA, seuls les 2 produits vendus en pharmacie ne contiennent pas de parfums. Alors que TA publie en page 21 de l'article « nous voulons éviter perturbateurs endocriniens, parfums et autres substances pouvant provoquer des allergies ...).

-           On doit s'étonner que TA ne traite pas sur un pied d'égalité ces produits à éviter à savoir l'exclusion des produits contenant de « potentiels » perturbateurs endocriniens et le plébiscite de produits contenants de réels produits allergisants (parfums, filtres UV allergisants, ...).

-           On peut se poser beaucoup de questions au niveau des résultats des tests des utilisateurs qui classent aux premières places des produits qui contiennent des parfums, sans doute agréables mais non sans risque au niveau allergique.

-           TA « oublie » de mentionner la présence dans les produits vendus en supermarché la présence de certains filtres UV allergisants ou de substances irritantes pour la peau des petits enfants.

 

Conclusion :

-           Les produits de protection solaires vendus en pharmacie offrent au consommateur toutes les garanties tant au niveau de la protection solaire qu'au niveau du respect de la santé des personnes qui les utilisent.

-           Les scores attribués par TA aux produits sont la conséquence de la pondération des critères inclus dans les méthodes d'évaluation qui privilégient le coût par rapport à la sécurité et à la « compliance ».

-           Les produits ISDIN suivent bien la réglementation des produits cosmétiques ainsi que la recommandation pour le Facteur de Protection Solaire (FPS) et garantissent une protection efficace des utilisateurs.

-           Le spray solaire d'Uriage contient une substance suspectée d'être un perturbateur endocrinien mais tout à fait autorisée dans la composition des produits de protection solaire.

-           Le conseil du pharmacien reste et restera toujours indispensable afin de proposer une bonne sélection de produits de protection solaire pour le consommateur et de promouvoir leur bonne utilisation avant de s'exposer au soleil.

 

Nicole Habran

Master Européen en Sciences Cosmétologiques

Expert cosmétique auprès des tribunaux"