Revoir une classe de médicaments : les antiangoreux - Société Scientifique des Pharmaciens Francophones
Espace membre :Me connecter
Mon panier
0 Outil(s)
Total : 0,00 €

Bilan de la médication

logofinalinscription-bilmedsmallv2_int

Notre catalogue de formations

Notre catalogue de formations

Nos sites de formations

Nos sites de formations

Découvrez-nous en images

Revoir une classe de médicaments : les antiangoreux

Objectifs de la formation:

         Permettre aux pharmaciens de :

·         Connaitre/comprendre ce qu'est une ischémie myocardique

·         Comprendre les différents types d'angors : angor instable (syndrome coronaire aigu), crise aiguë d'angine de poitrine, angor stable (angor d'effort stable, angor de repos, angor de primo-décubitus, angor spastique), angor crescendo, de Prinzmétal,  ...

·         connaître les différents médicaments anti-angoreux leur mode d'action

·         connaitre/comprendre les différences entre les classes d'antiangoreux ainsi que leurs particularités et leur place dans l'arsenal thérapeutique

·         connaître les schémas posologiques, les effets indésirables, interactions et contre-indications

·         savoir dispenser des conseils lors de la 1ère délivrance et lors des délivrances ultérieures

·         Être sensibilisé aux signaux d'alarme nécessitant un renvoi chez le médecin/cardiologue/urgence

 

Résumé :

 

Le traitement anti-angoreux repose sur l'utilisation de médicaments issus de différentes classes pharmacologiques : les bétabloquants et les inhibiteurs calciques, les dérivés nitrés, la molsidomine, l'ivabradine, ... En effet, il existe plusieurs types d'angors et situations nécessitant des traitements différents. Mais tous ces médicaments diminuent-ils la morbidité et la mortalité cardiaques ? Quelle est la place de ces médicaments dans le traitement de l'angine de poitrine ?

Pour assurer une dispensation sécurisée de ces médicaments, il est important que le pharmacien donne les bons conseils de première délivrance (moment de prise, effets indésirables, précautions...) et assure un bon suivi lors des délivrances ultérieures. Enfin, le pharmacien doit être attentif aux plaintes du patient pour l'orienter vers le médecin en cas d'aggravation, autant d'aspects qui seront revu dans cette conférence.